Nouveau Centre, nouvelles combines

Publié le par Antonin Prade

Charles de CoursonJe lis avec amusement, mais aussi avec une pointe d'écoeurement, une interview au Point de Charles Amédée du Buisson de Courson, député de la Marne qui  ne manque pas d'un certain culot pour justifier le projet de loi ad hoc sur le financement des partis. Morceaux choisis :

"Notre proposition de loi ne concerne pas uniquement notre parti."
Elle a l'air quand même de répondre idéalement aux besoins de financement du Nouveau Centre, groupe qui l'a proposée...un hasard, sans doute!
 
"Des partis comme les Radicaux de gauche pourraient aussi bénéficier d'un financement et donc gagner leur autonomie"
Par pitié, laissons ces pauvres radicaux de gauche qui n'ont rien demandé à personne en dehors des combines des nouveaux amis de Nicolas Sarkozy...

"Il est dans une impasse, isolé. On lui mange l'espace sur sa droite, et à gauche, (...) De toute façon, sa position est indéfendable."
Courson parle-t-il de François Bayrou ou du Nouveau Centre, ça reste flou...
 
"Il ne sert pas la démocratie"
Ca, c'est sûr qu'une loi de financement rétroactive destinée au financement d'un groupement politique affilié de fraîche date à la majorité présidentielle, ça sert la démocratie!

"Quoi qu'il arrive, nous trouverons un moyen de bénéficier de l'aide publique"
Le contribuable que je suis en est ravi, monsieur le héraut de la maîtrise des dépenses publiques. 

Pour conclure, on pourra rappeler qu'en avril 2007, Charles de Courson et Hervé Morin écrivaient avec prémonition sur les cadeaux fiscaux de Sarkozy : "Décidément avec Nicolas SARKOZY tout devient possible : c’est Noël à Pâques ! " La preuve :
http://www.udf.org/groupe_udf_AN/communiques_presse/communiques2007/morin_courson_060407.html
Pour le Nouveau Centre, c'est désormais Noël à la Toussaint...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article