Le Pen : la stratégie du ciseau

Publié le par Antonin Prade

Une rumeur enfle dans Paris : Le Pen n'aurait aucun mal à obtenir les 500 signatures pour pouvoir se présenter aux élections présidentielles mais envisagerait de les refuser afin de :

- pouvoir se présenter sans risque (Le Pen vieillissant sait qu'il ne sera jamais élu président) comme la victime éternelle de l'"establishement" et de la droite républicaine et crier au déni de démocratie

- donner la consigne de vote de faire battre Sarkozy à la présidentielle et d'éliminer du même coup du paysage le représentant d'une droite "décomplexée" plus dangereuse qu'une droite chiraquienne sans substance 

- demander à son électorat de se rattraper sur les législatives pour lui offrir un groupe parlementaire beaucoup plus rémunérateur pour un parti politique qu'une présence au 2ème tour de la présidentielle

Ce qui fait d'une pierre machiavélique trois coups dévastateurs.

Si cette stratégie est choisie, la seule façon de lui couper l'herbe sous le pied sera de dévoiler et de démontrer ce stratagème aux électeurs pour que Le Pen finisse ridiculisé dans les poubelles de l'Histoire comme le mauvais illusionniste qu'il est en réalité.

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article